DOMINIQUE DUMONT

cette œuvre été offerte à Médecins du Monde dans le cadre de l'opération de la Toile de l'Espoir

 

format: 45cm de diamètre

technique: huile et pigments

prix: 550€

ETRE

www.toutencouleurs.com         

BIOGRAPHIE DE DOMINIQUE DUMONT

d’après Anita Nardon, critique d’art belge

L'acquis humain et intellectuel de Dominique Dumont est particulièrement riche, grâce à l'influence de différentes civilisations, voire de civilisations différentes. Elle est née, dit-elle, à 1000 mètres de la place où Gengis Khan dressa une pyramide de têtes mais aussi non loin du tombeau de Saladin et de la Mosquée des Ommeyades. Vivre ses jeunes années entre Orient, Maghreb et Péninsule ibérique marque forcément la sensibilité, surtout si elle porte le sceau de l'expression artistique.

L'artiste a suivi le chemin des Ommeyades, en passant par Beyrouth, le Maroc, l'Espagne pour retrouver le pays de son père, la Belgique, il y a vingt quatre ans… C'est dans une forme d'expression nordique que se situe la plupart de ses oeuvres.

De l'aquarelle à l'encre de Chine, elle passe très vite au pastel et semble y trouver matière à mieux traduire son monde personnel. Un monde qui ne l'isole nullement car elle fréquente des groupes, des associations, et des Parcours d'Artistes à Saint-Gilles. C'est dans le contact humain que se développe son oeuvre picturale et graphique.

Une grande générosité l'anime et on la retrouve dans les " 1000 jardins du désert ", sous le patronage de l'UNICEF, à Neufchâteau en 1988. C'est au cours de cette opération, à laquelle participaient Jean-Michel Folon et Roger Someville que furent réalisées deux cartes postales géantes de 6 m2. L'opération visait à donner de l'eau aux enfants du Tchad.

En contrepoint de cette tendance à l'échange et à la communication, Dominique Dumont aime travailler à des compositions qui vont bien au-delà des " choses vues ". Ce sont des réflexions, des interrogations.

Sélectionnée au Prix Eugeen van Mieghem en 1989, elle va ensuite créer un décor de théâtre pour le Dragon d'Emile Schwartz. Toujours, elle reviendra au travail de moyen format et à la couleur, cette exploration lui vient tellement à coeur et qu'elle développe comme on étudie une langue avec son vocabulaire particulier et ses accords de genres…

Penchée sur les mystères de la vie, l'artiste lance un message compris par tous. Car cette oeuvre est à la fois plastique et cosmique. La couleur représente, en étroite conjonction avec le dessin, une sorte de lien universel nécessaire à notre survie.

D’ailleurs, dit-elle, au commencement était la lumière et la lumière se transforma en couleurs et c’est la couleur qui donna l’essence des choses, l’essence de la vie.

*********

Ce retour aux sources du Maroc est une chance pour moi de retrouver la lumière, cette lumière qui fait vivre jusqu’aux bout de ces racines et il est parfois étrange de se souvenir, de se rappeler l’être que j’ai été. Ma mémoire me fait comprendre par des éclats de voix ou de couleurs ce que je suis devenue.

Février 2003

Liste des Expositions de Dominique Dumont

 

2003

 

-         Bois de la Paix à Bastogne

-         Médecins du Monde (Belgique)

-         Un enfant au Pérou (Crehen -France)

2002

 

-         Foyer de la Commission européenne à Bruxelles

-         Bois de la Paix à Bastogne

 

2001

 

Galerie Mots et Tableaux (Bruxelles)

1997-2000

Expositions privées

1996

Galerie de la Spaarkrediet à Bruges avec la Fédération féminine artistique belge

1995

-"50 artistes de Belgique", livre édité par Les Editions Echancrure
- Galerie Echancrure
- "Découvertes" (parcours d'artistes à Schaerbeek )

1994

- Galerie Patrick Vicqueray à St-Gilles
- Ferme du Château de la Hulpe avec la Fédération féminine artistique belge
- Affiche pour l'Opération "Huy la vie, Oui la ville"

1993

 

- Galerie Mercator à Bruxelles

1992

- Commission des communautés européennes à Bruxelles (Berlaymont)
- Décor pour la pièce de théâtre "Le Dragon" de E.Schwartz
(Atelier théâtral de l'ISALT-Bruxelles)

1991

- Musée des Beaux-Arts de Mons avec la Fédération féminine artistique belge
Forum des Arts à Namur

1990

- Parcours d'artistes à St-Gilles
- Hôtel Europa à Bruxelles
- Centre culturel Jean Degouys à Quevaucamps avec la Fédération féminine artistique belge

1989

- Hôtel de Ville de Bruxelles avec la Fédération féminine artistique belge
- Sélection au concours Eugeen van Mieghem (Jordaenshuis) à Anvers

1988

- Club européen d'Overijse
- Musée agricole de Beauvechain (Fête St-Martin) avec la Fédération féminine
artistique belge
- Opération "Les 1.000 jardins du désert" (UNICEF)
avec Jean-Michel Folon et Roger Someville
Mention internationale de Marcusie Pfeiffer à New York
- Parcours d'artistes à St-Gilles

1987

 

- Association 29, rue Blanche à Ixelles

1984-86

 

- Expositions privées

1983

 

- Fleur de Jasmin à Woluwé-St-Pierre

1981

 

- Hôtel Sofitel à Zaventem