Quels sont nos espoirs pour 2005?


Cette anée ne fut pas plus brillante que les autres.

son lots de mensonges, d'outrances et de meutres correspond t'il à la réalité que nous désirons de notre vie, de notre monde.

Manger à sa faim sans nuire aux respects des droits de l'hommes et de la nature est 'il un mythe qu'il nous faudra conter à nos petits enfants comme un rêve lointain qui aurait bercé notre vie

Les droits de l'homme sont ils une réalité ou un  mirage dans lequel nous engloutissons nos espoirs pour survivre à nos commodités sans avoir honte de profiter d'un système qui ne respecte rien d'autre que ses propres intérêts

Pendant combien de temps devrons nous feindre notre liberté et notre égalité pour qu'elle devienne réalité pour tous

Quels que soient nos choix de vie, il nous reste la liberté de la choisir et dy défendre nos idéaux pour un monde dont nous n'aurons plus à avoir honte

 c'est ce souhait que je vous offre pour 2005.


Les chiffres du dispositif de surveillance de l'Institut de veille sanitaire (INVS) ont été rendus publics dans un rapport intitulé : "Situation du VIH/sida et des Infections sexuellement transmissibles en France en 2004". L'épidémie de sida ne recule pas dans le pays. 6 000 nouveaux diagnostics ont été relevé au cours de l'année 2003. 97 000 personnes vivraient avec le VIH en France, 150 000 selon d'autres sources. L'épidémie touche particulièremant l'Ile-de-France et les départements français du continent américain. Le niveau élevé de nouvelles contaminations est le plus fort chez les homosexuels (plus actives chez les homosexuels masculins) et chez les femmes originaires d'Afrique subsaharienne. NDLR. Après "On m'a volé ma vérité", "Virus de vie" et "Lettre à une droite maladroite", Jean-Luc Romero, conseiller régional d'Ile-de-France UMP, un des rares hommes politiques en vue, Bertrand Delanoë, maire de Paris excepté, a avoir révélé publiquement son homosexualité, élu en mars 1998 et réélu en mars 2004 à Paris, dévoile sa lutte contre le sida qui le "dévore" depuis plus de 19 ans dans son dernier livre "Je n'ai jamais connu Amsterdam au printemps".

 

La Directrice générale de l'UNICEF, Mme Carol Bellamy, a présenté jeudi à la "London School of Economics", un rapport intitulé "L'Enfance en péril", qui révèle que plus de la moitié des 2,2 milliards d'enfants de la planète sont "en péril" car ils sont victimes de la pauvreté, des guerres et du sida. Plus d'un milliard d'enfants sont privés de l'enfance saine et protégée que promet laConvention de 1989 relative aux droits de l'enfantet le traité de défense des droits de l'homme le plus accepté du monde. Quelque 640 millions d'enfants n'ont pas de logement adéquat, 500 millions n'ont pas accès à des installations sanitaires, 400 millions n'ont pas accès à l'eau salubre, 300 millions n'ont pas accès à l'information (télévision, radio ou journaux), 270 millions d'enfants ne bénéficient pas de soins de santé et 140 millions, particulièrement les jeunes filles, ne sont jamais allés à l'école

L'ONG américaine International Rescue Committee(IRC) a publié jeudi un rapport selon lequel 3,8 millions de personnes sont mortes, pour la plupart de faim ou de maladie, durant les 6 ans de guerre civile en République Démocratique du Congo (RDC). La moitié des victimes sont des enfants. 31 000 civils meurent chaque mois dans ce troisième plus grand pays d'Afrique.

TCHETCHENIE :Le 11 décembre 1994 débutait la guerre de Tchétchénie. Plus de détails : ACAT : Tchétchénie : une tragédie passée sous silence ; Amnesty International : enlèvement, "disparition" présumée, craintes de torture, exécution extrajudiciaire présumée;Notre édition du 6 octobre 2003; Les extraterrestres; Silence tragique sur la Tchétchénie;FIDH : résolution sur la Tchétchénie; La position de Médecins du Monde sur le conflit tchétchène; Acat : campagne Russie - Tchétchénie; Tchétchénie, le cri silencieux.

L'armée israélienne a détruit mardi 15 maisons palestiniennes lors d'une incursion dans le camp de réfugiés de Khan Younès en représailles à un attentat contre un poste de contrôle à la frontière avec l'Egypte qui a tué 5 soldats israéliens. Depuis le début de l'Intifada, l'armée israélienne a rasé plus de 4 100 maisons, laissant 28 000 Palestiniens sans abri, selon un rapport récent du mouvement israélien de défense des droits de l'Homme B'Tselem. Plus de détails : La politique israélienne de démolition des habitations et de destruction des terres; B'Tselem : la destruction de maisons palestiniennes dans la Bande de Gaza;B'Tselem : la destruction de maisons palestiniennes à la frontière égyptienne; Une journée de démolition à Jérusalem ; Ce que signifie précisément la destruction d'une maison; Arrêtez la destruction massive des maisons palestiniennes de Gaza