Qu’est ce qui fait tourner le monde ?

 

Les vacances pour les uns, la terreur et la misère pour les autres. Rien de neuf en somme.

 

Comment écrire la misère du monde en restant positive et pleine d’espoir envers l’humanité ?

 

Dire que tout va au plus mal, n’est pas un scoop, que rien n’évolue positivement non plus.

La mémoire est un atout majeur dans notre autodestruction. Depuis les bancs de l’école, je sais combien le monde est moche, j’ai été bercée par le silence des enfants qui mourraient de faim dans un désert dont alors je n’avais qu’une vision assez restreinte, par les cris de mai 68 et l’espoir d’un monde meilleur. Faut il être naïve pour oser croire qu’il y a du bon dans tout homme et que la pauvreté d’alors n’était alors que les prémices de notre décadence ?

Mon grand-père m’avait pourtant prévenu. La révolution n’aboutira nulle part si elle ne vient pas du peuple. Mais le peuple d’alors était bien trop occupé à essayer de grimper les échelons de la réussite sociale et maintenant à essayer de survivre dans une économie de pouvoir.

 

Alors on s’habitue, on se tait et on fait comme si. C’est un choix à assumer et à expliquer à nos enfants.

Tu sais mon chéri, on travaille comme des forcenés pour ton bonheur. Imagine qu’on soit sans travail, comment arriverait-on à te nourrir, à te payer tes études. On détruit la planète mais on paie des taxes pour compenser. Ils trouveront une solution.

La Russie vient de ratifier le protocole de Kyoto, ça ne peut qu’aller mieux. Peut être pas pour les tchétchènes mais le monde ne peu pas être parfait…….

Je sais, ils diminuent les impôts sur les fortunes mais Chirac s’est quand même allié au Brésil pour la taxation des échanges boursiers. C’est de la politique d’accords mais il faut avoir confiance…..

A force d’avoir eu confiance dans leurs mouvements politiques respectifs, les ouvriers ont tout perdu puisque ceux-ci n’existe plus vraiment  mais nous ne manquerons pas de choux-fleurs bretons puisque les saisonniers polonais se proposent de venir les ramasser pour la moitié du salaire des saisonniers français et en plus, ils veulent bien travailler dix heures par jours, sept jours sur sept. C’est ça la solidarité européenne. Comme chez eux, ils n’ont plus de boulot parce que les Ukrainiens viennent ramasser leurs légumes pour un salaire moindre que le leur et bien maintenant ils ont le droits de venir travailler en France et tout le monde est content puisque les producteurs de choux-fleurs pourront faire de plus gros bénéfices….. Les saisonniers français, de toute façon, c’est un métier qui se perdait. Et puis du SMIC au RMI, ils ne perdront pas grand chose.

 

Voilà nous sommes début octobre 04 tous nos regards sont tourné vers les élections américaines mais qui est Ralph Nader ?